Histoire de Rouffignac-St Cernin de Reilhac

histoire-rouffignac-saint-cernin-de-reilhac-dordogne

Origine du nom de Rouffignac, période gallo-romaine

Relevé en 1335, le nom de Rouffignac fut d'abord écrit Roffinhac puis, en 1714 Roffignac. L'hypothèse retenue le plus fréquemment serait celle d'une origine gallo-romaine par la présence du suffixe « iacum », sans doute le nom de personne gallo-romaine, suivi de acum : Ruf(finius), variante de Rufinus qui est un nom romain. Le bois de l'Esclaire près de Boujou garderait le souvenir d'un cantonnement d'esclaves, trace de la cité gallo-romaine de Vésone et des villas faisant partie de son territoire. Les esclaves exploitent les latifundias (grands domaines).

Les voies romaines

Rouffignac se situe non loin des voies romaines. La voie romaine Lyon-Bordeaux qui vient de Brive, passe au nord de Bars et au nord de Rouffignac. On retrouve une trace de cette route à 200 mètres au nord du château de l'Herm.

La préhistoire

La grotte de Rouffignac, appelée aussi Cro de Granville, est située à cinq kilomètres du centre actuel du village. Elle garde les traces d'une vie bien présente. Découverte en 1956 par le Professeur L. R. Nougier, R. Robert, C. et L. Plassard, elle est reconnue pour sa valeur préhistorique. Les gravures et dessins se situent entre le magdalénien moyen et le magdalénien supérieur, c'est-à-dire 10 à 20 000 ans avant J.C., lors d'une période froide. De nombreux animaux y sont représentés : bisons, mammouths, bouquetins, etc. De petits ateliers locaux, entre Rouffignac, les Eyzies, le Moustiers, ont laissé des traces de l'âge de bronze. Dans la forêt Barade, on retrouve des amas de laitier, résidus de fonderie.

Le moyen âge

Du Vème au Xème siècle, des églises sont édifiées autour de la Forêt Barade, c'est la propagation du christianisme. C'est le cas de l'église de St Cernin ou St Saturnin, (évêque deToulouse) et de l'église St Germain de Rouffignac (évêque de Paris). Le XIIème siècle est une période prospère. Les voies de communication qui traversent la forêt Barade permettent de transporter le charbon de bois et le merrain pour faire les tonneaux. Cette prospérité est arrêtée par les épidémies de peste et la guerre de cent ans. Le XVème siècle voit le développement des forges et moulins. On trouve 7 forges le long du Manaurie et plusieurs moulins à blé, à huile ou à fouler la laine.

La renaissance

Au XVème et XVI ème siècle, les CALVIMONT se partagent le pouvoir. En 1479, Jean, Conseiller du Roi Louis XII, réunit l'ensemble du domaine. Son fils Jean II, Président du parlement de Bordeaux et ambassadeur auprès du roi François Ier, rénove le château de l'Herm. Au XVIème siècle, Bardin de Calvimont est Seigneur du château du Chaylar. L'église de Roufignac est souvent associée à Jean III de Calvimont dont l'histoire est liée au château de l'Herm construit à la même époque. On lit 1530 sur les médaillons des deux pilastres. L'encadrement du portail est entouré de motifs finement sculptés propres à la Renaissance et ses piliers en hélices sont exceptionnels.

Guerres de religion et révolte des croquants

1562, les guerres de religion vont ensanglanter la région. Puis les paysans se révolteront à trois reprises, en 1594, 1595 et 1637, écrasés par les charges (taille, dime, corvées).

La révolution

Rédaction du cahier des doléances, le 8 mars.

La guerre de 14-18

L'ordre de mobilisation est donné en août 1914. Nos soldats partent affronter les allemands. Ils deviendront « les poilus ». Peu d'entre eux en reviendront. Cette guerre sera terrible, 70 rouffignacois seront morts pour la France, vers la frontière nord, pour la plupart.

grand-rue-histoire-rouffignac-saint-cernin-de-reilhac-dordogne

la-halle-histoire-rouffignac-saint-cernin-de-reilhac-dordogne

marche-rouffignac-saint-cernin-de-reilhac-dordogne

restaurant-rouffignac-saint-cernin-de-reilhac-dordogne

La guerre de 39-45

Comme de nombreux villages en Dordogne, Rouffignac accueille, dès 1939, des réfugiés d'Alsace. Les liens fraternels créés en cette occasion ont donnés naissance, en 1989, à son jumelage avec la commune alsacienne de Binderheim.

Avant le 31 mars 1944

Plan du village de Rouffignac de 1935 au 31 mars 1944 : consulter la carte d'un habitant de la commune.

Témoignage d'un habitant de Rouffignac : lien vers un article sur le blog

Le 31 mars 1944

Le destin de Rouffignac va basculer les 31 mars et 2 avril 1944 : le village sera entièrement incendié lors du passage de la Division Brehmer, à l'exception de l'église et de quelques maisons alentour. Suite à ces événements et à la venue du Général de Gaulle, la croix de guerre avec palmes sera attribuée à Rouffignac le 11 novembre 1948 et remise des mains du Général Duchet. Pour en savoir plus sur le 31 mars 1944

ruines-apres-boulangerie-estay-31-mars-1944-rouffignac-Dordogne

ruines-le-monument-31-mars-1944-rouffignac-Dordogne

ruines-maison-bas-du-bourg-31-mars-1944-rouffignac-Dordogne

De nos jours...

Le 1er janvier 1973, la commune de St Cernin de Reilhac est rattachée à Rouffignac qui devient Rouffignac-St Cernin de Reilhac. Cette commune étendue sur près de 6000 hectares est aujourd'hui forte de 1600 habitants. Figurant parmi les communes fondatrices de la Communauté de Communes, Terre de Cro Magnon, elle est aujourd'hui la 3ème commune de la nouvelle Communauté Vallée de l'Homme.